Notre équipe

Membres du conseil d'administration

Chloé Frédette

Présidente


Au cours de son parcours universitaire, Chloé Frédette, docteure en sciences biologiques, a développé une expertise de recherche en biologie végétale et plus spécifiquement dans le traitement d’eau usée par marais filtrant. Ayant un intérêt marqué pour les phytotechnologies et le développement durable des communautés, elle travaille aujourd'hui chez Québec Vert à accélérer le déploiement des infrastructures végétalisées au Québec, particulièrement au niveau des municipalités.

Catherine Houbart

Vice-présidente


Détentrice d’un baccalauréat en écologie, d’une maîtrise en urbanisme dont le sujet d’essai porte sur la gestion durable de l’eau pluviale dans les municipalités québécoises, et d'un programme court de deuxième cycle en gestion de projets, elle est actuellement directrice générale du GRAME. Elle s’intéresse particulièrement à la résilience des villes face aux changements climatiques et, plus globalement, aux façons de faire converger l’urbain et la nature.

Guillaume Grégoire

Vice-président


Professeur adjoint au département de phytologie à l’Université Laval et chercheur au Centre de recherche en innovation sur les végétaux (CRIV), Guillaume Grégoire est impliqué depuis près de 20 ans en recherche en horticulture ornementale. Ses travaux ont notamment porté sur l’impact environnemental de la fertilisation des pelouses ainsi que sur la biodiversification de celles-ci. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, il travaille à développer un programme d’enseignement et de recherche appliquée visant à améliorer la performance des végétaux en milieu urbain par l’utilisation d’approches agronomiques.

Maxime Fortin Faubert

Trésorier


Actuellement candidat au doctorat en biologie à l’IRBV, Maxime a également travaillé sur un projet lié à la phytoremédiation. Il est également chercheur invité à la Fondation David Suzuki, ou il travaille sur un projet qui vise à évaluer le potentiel de verdissement des terrains vacants potentiellement contaminé à Montréal, pour améliorer le niveau de résilience de la ville face aux changements climatiques. Maxime est aussi cofondateur et administrateur de phytoaction.

Sixtine Hauchard

Secrétaire


Étudiante à la maîtrise professionnelle en sciences de l’eau à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), Sixtine est titulaire d’un baccalauréat en agronomie ainsi qu’une maîtrise d’ingénieur en protection et gestion intégrée des ressources naturelles à l’échelle des territoires d’UniLaSalle (France). Passionnée par l’eau et les phytotechnologies, elle aime s’investir dans des projets innovants. En parallèle de ses études, Sixtine est chargée de projet pour la gestion des eaux pluviales chez Agiro où elle réalise la mise en place d’un programme de suivi de pratiques de gestion d’eaux pluviales dans le bassin versant du Lac Saint-Charles.

Christian Dufresne

Administrateur


M. Dufresne est agronome (Université de Laval) et enseignant en formation professionnelle Horticulture (Universté de Sherbrooke). Il a été gestionnaire des parcs et espaces vert pendant 6 ans, juge au concours villes et villages fleuris pendant 15 ans, a créé le prix de l'0rdre des agronomes du Québec. Il est également partenaire et conseiller auprès la FIHOQ (maintenant Québec vert) et des fleurons du Québec, conférencier pour l'ADMQ, ARMVQ et associations diverses et membre de Plante et cité de France. Finalement, Christian a créé un programme de formation continue en horticulture urbaine et un DEP plus, programme d'horticulture urbaine pour le Centre de formation horticole de Laval (initiation aux gestions différenties incluant les éléments de biotechnologie).

Mali Isle Paquin

Administratrice


Ancienne journaliste (La Presse, The Guardian), Mali Ilse Paquin a embrassé la cause environnementale en 2016 à la suite d’un reportage d’enquête sur l’ancien premier ministre Stephen Harper et l’industrie des sables bitumineux. Titulaire d’une maitrise en environnement (Université de Sherbrooke), elle a accompagné la Ville de Montréal dans la rédaction de son Plan Climat 2020-2030 lorsqu’elle était analyste sur les villes durables à la Fondation David Suzuki. Ses recherches de terrain sur la résilience urbaine et climatique l’ont menée jusqu’à Copenhague, Paris et Barcelone. Son ambition est de travailler avec les municipalités canadiennes et internationales pour intégrer des infrastructures végétalisées dans leurs stratégies d’adaptation aux changements climatiques. Lorsqu’elle n’est pas en train de créer des cartes ou des grilles d’analyses, Mali Ilse est soit sur son vélo, soit en train d’étreindre en cachette un arbre dans une ruelle de Montréal.

Xavier Lachapelle-T.

Administrateur


Xavier Lachapelle-T. est un ingénieur au profil multidisciplinaire spécialisé dans le domaine des phytotechnologies, de la revégétalisation de sites dégradés et de la séquestration de carbone. Il dirige l’équipe de phytotechnologies chez Ramo. Co-inventeur de la technologie de plantation filtrante de saules Evaplant, il est auteur de plus d’une quinzaine de publications scientifiques et de communications orales ou par affiche dans des conférences nationales ou internationales. Xavier Lachapelle-T. est diplômé d’un baccalauréat en administration des affaires profil finance de marchés de HEC Montréal, diplômé d’un baccalauréat en génie civil de Polytechnique Montréal et détient une M.Sc.A en génie de l’environnement (traitement des eaux usées) réalisé à Polytechnique Montréal en coréalisé à l’IRBV. Il se spécialise également en traitement des eaux usées par filtre végétalisé et a bénéficié d’une formation de pointe en la matière à l’Université Aarhus au Danemark pendant ses études graduées.

Daniel Boudreau

Administrateur


Daniel Boudreau est biologiste de formation avec une maîtrise en environnement axée sur l’écotoxicologie. Il œuvre depuis plus de 30 ans dans le domaine de l’environnement dont les vingt dernières années à Hydro-Québec. Dans sa carrière, il a travaillé notamment sur le développement de marais filtrants afin de traiter des eaux industrielles. Plus récemment, il a collaboré à la mise en place d’un plan d’adaptation en changements climatiques pour Hydro-Québec. Enfin dans les deux dernières années, son travail l’a amené à collaborer au développement de solutions naturelles fondées sur la nature afin compenser les émissions résiduelles de gaz à effet de serre de son entreprise. Au début des années 2000, il a été président du conseil régional de l’environnement de la Capitale Nationale et a siégé sur le CA de la SQP de 2013 à 2019.

Maxime Tisserant

Administrateur


Maxime, biologiste et docteur en écologie végétale, est spécialisé dans le domaine du génie végétal et de la restauration des milieux riverains. Il est écologiste végétal chez G.R.E.B.E., firme de services-conseils scientifiques en écologie et environnement, et professionnel certifié de la Society for Ecological Restoration. Passionné et impliqué, Maxime est l’auteur de plusieurs articles scientifiques avec comité de lecture et d’articles de vulgarisation portant sur le génie végétal, l’évaluation de la biodiversité et l’ADN environnemental en rivière. Il concrétise son intérêt à la diffusion des connaissances et sa passion pour les milieux d’interface eau-terre en donnant de nombreuses conférences et en intervenant sur des comités d’experts pour promouvoir l’utilisation des techniques végétales dans la protection contre l’érosion et la stabilisation des berges.

Patrick Benoist

Administrateur


Gestionnaire de projets et chargé d’affaires à l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV), il est titulaire d’un doctorat en microbiologie de l’université Paris-Diderot (Paris 7). Au sein de la structure, il est en charge de la gestion opérationnelle et budgétaire de projets utilisant les phytotechnologies avec des partenaires industriels et, également, du financement, des ententes contractuelles, de la diffusion des connaissances et de l’organisation de colloques (par ex. IPC 2017). Il a à cœur de promouvoir les phytotechnologies en tant que vecteur structurant des villes du futur auprès des décideurs municipaux et provinciaux et milite en faveur de la mise en œuvre d’une zone d’innovation montréalaise pour la valorisation industrielle des biomasses végétales. Auparavant, il a œuvré dans le secteur de la recherche fondamentale académique pendant +10 ans en Europe puis dans le secteur privé (biopharmaceutique) pendant 9 ans.

Louise Hénault-Ethier

Administratrice


Actuellement directrice du Centre Eau Terre Environnement et professeure associée à l’Institut national de la recherche scientifique, elle mène des recherches sur différentes solutions inspirées de la nature visant l’adaptation aux changements climatiques et l’économie circulaire. En plus de s’intéresser à la phytotechnologie, Louise cultive une passion pour les entotechnologies (technologies misant sur les insectes pour surcycler les matières organiques en aliments et en fertilisants). Elle préside actuellement le conseil d’administration du Collège Ahuntsic et est administratrice depuis 2015. De 2016 à 2021, elle occupait le poste de cheffe de projets scientifiques à la Fondation David Suzuki. Elle a terminé 5 années de postdoctorat à l’Université Laval (2016 à 2021), est titulaire d’un doctorat en sciences de l’environnement de l’UQAM (2016) et d’une maitrise en sciences interdisciplinaires de Concordia (2007). Elle est également cofondatrice du Collectif de recherche écosanté sur les pesticides, les politiques publiques et les alternatives (CREPPA) et de l’Alliance pour l’innovation dans les infrastructures urbaines de mobilité (ALLIIUM).

Nos employés

 

Olivier Boucher-Carrier

Coordonnateur


Toujours impliqué dans son milieu, Olivier, bachelier en biologie, est passionné par les végétaux, ce qui l’a mené vers une maîtrise en environnement et développement durable où il s’est spécialisé en phytotechnologie. Il s’y est concentré sur l’étude d’un système de marais filtrant servant à retirer les polluants des eaux de ruissellement agricoles.

Madeleine Trickey-Massé

Chargée de projet en transfert de connaissances


Chargée de projet en transfert de connaissances, Madeleine Trickey-Massé est détentrice d'un baccalauréat en sciences biologiques. Passionnée par l'écologie et l'éducation, elle s'intéresse aussi particulièrement au développement durable et à la communication.
 
 
 
 
X